Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 12:57

 

 

ounas-4

merou 10

 

Il se trouve dans la partie Nord de la nécropole de Ounas, proche de l’enceinte extérieure du complexe de Djoser. Il est très ruiné et ne se visite pas.

De l’extérieur on peut admirer quelques scènes du propriétaire recevant des rapports de ses subordonnés.

 

DSC00573

 

DSC00574

 

Le mastaba possède une cour à portique soutenu par deux piliers de section carrée décorés sur chacune de leur face par une représentation de Méhou. De ce portique on accède au caveau et à une stèle fausse porte. Elle est peinte en rouge pour imiter le granit d’Assouan. Une autre fausse porte de même nature est située au fond d’une chapelle. Sur les murs de la chapelle on peut voir les processions d’offrandes destinées au défunt Méhou. Ces scènes sont d’un rare qualité et la peinture est encore, de nos jours, d’une rare beauté.

 

Mastaba scène1

Mastaba scène2

 

 

 

Un relief très intéressant se trouve dans le couloir principal et représente les quarantes domaines des temples funéraires de Néferirkarê Kakaï, Djedkarê Isési, Ounas et Téti, dont Méhou avait la charge.

Méhou aurait vécu entre les règnes de Ounas et de Téti, à la fin de la Vème et au début de la VIème dynastie.

 

Les titres de Méhou sont :

- Directeur du disctrict administratif

- Chambelln du roi

- Noble

- Prince

- Ministre

- Directeur de tous les travaux du roi

- L'ami unique


Di  Traduction de la scène d’entrée du mastaba

 

DSC00575

 

                                        

complet

 

Linteau 1 :

 

linteau

Tombe du directeur du district administratif, chambellan du roi, Méhou. Le gouverneur Shepsipouptah lui a permis de vivre sur ses deux pieds, celui qui lui est agréable, celui qu’il a aimé.

 

Registre de gauche :

 

registre

Le bienheureux, directeur du district administratif, chambellan du roi, Méhou.

 

Ligne 1 :

1

Puisse le roi donner une offrande, puisse Anubis qui préside au pavillon divin donner une offrande. Puisse Anubis, celui qui est sur la montagne donner une offrande, le préposé à la salle d’embaumement, le seigneur de la terre sacrée, de sorte qu’il soit enterré dans son tombeau dans la nécropole occidentale, dans la belle nécropole occidentale, une vieillesse éminente.

 

Ligne 2 :

2

Puisse le roi donner une offrande, puisse Osiris seigneur de Busiris donner une offrande, une offrande invocatoire consistant en pain et en bière pour lui en tant qu’offrande royale chaque jour, la fête du jour de l’an, la fête du premier jour de l’an, la fête de Thot, la fête de Ouag, la fête de Sokar, la grande fête, la fête du feu, les grandes fêtes annuelles du premier jour de l’an, la fête du mois lunaire, la fête du demi mois lunaire de tous les mois luanires.

 

Ligne 3 :

3

Puisse le roi donner une offrande, puisse celui qui préside aux occidentaux seigneur de This donner une offrande, de sorte qu’il traverse le firmament, qu’il s’élève vers le grand dieu dans la nécropole. Puisse l’Occident faire une offrande de sorte qu’elle permette d’en descendre sous son joli nom.

 

Ligne 4 :

4

Puisse le roi donner une offrande, puisse Anubis qui est sur sa montagne donner une offrande, celui qui préside au pavillon divin faire pour lui l’art du prêtre lecteur et le travail d’embaumement accomplir le rituel par les prêtres lecteurs au moyen des écrits efficients des paroles divines et les prêtres sem, que les gens aiment.

 

Ligne 5 :

5

Noble, prince, ministre, directeur de tous les travailleurs du roi, l’ami unique, directeur du district administratif, chambellan du roi, vénéré auprès du roi, vénéré auprès de Badjédet.

 

Ligne 6 :

6

C’est de la ville que je suis sorti, c’est du nome dans lequel j’ai grandi et vieilli que je suis descendu, j’ai fais la Maât et ce qu’aime la nécropole, j’ai apaisé la nécropole au moyen de tout ce qu’il aime, une offrande invocatoire pour les puissance divines.

 

Ligne 7 :

7

J’ai enterré celui qui n’a pas de fils, j’ai transporté à terre qui n’est pas dans son bateau, j’ai défendu le faible du puissant, j’ai donné les biens du père au fils.

 

Ligne 8 :

8

Certes, cela revient à dire par les gens qui sont passés près d’eux : « vois, c’est un bienheureux, aimé de la nécropole, auprès d’eux, je suis un esprit excellent et équipé, je connais toute excellente magie ».

Merci aux ateliers de nebty pour le travail de traduction et en particulier à Meritera pour ses photos. http://ateliersdenebty.forumgratuit.org/t185-mastaba-mehou-pepi-1er-abord-chaussee-d-ounas#

Retour

L'article en pdf

La fausse porte

Acueil Saqqarah

Accueil

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ancienempire.over-blog.com - dans Saqqarah
commenter cet article

commentaires

Néfertiti 20/06/2014 18:23

Passionnant.

J'ai également découvert un blog interessant sur Néfertiti pour ceux qui seraient tout comme moi des fans de cette reine d'Egypte.

L'adresse c'est http://www.nefertiti.freeiz.com