Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 23:26

 

pépiPépé Ier Stable et belle

 

Pépi; Stable et belle

 

pépi 1er Page 1

 

pépi 1er Page 2

 

pépi 1er Page 3

 

pépi 1er Page 5

 

 

Pépi est le premier roi de la 6ème dynastie à installer son complexe funéraire à Saqqarah Sud, il le placera non loin de celui de Djedkârê Isesi. Les dimensions de la pyramide sont de 79mx52m avec une inclinaison de 53°. Elle ne fait plus aujourd'hui que 12 m. La construction de l’édifice a été commencée comme une pyramide à degrés (6) avec des blocs scellés par un mortier d’argile. Elle sera revêtue de calcaire fin de Tourah. L’intérieur du monument est calqué sur les précédentes pyramides de Ounas et de Téti. C’est une pyramide à textes. On entre dans l’édifice par le Nord au niveau du sol par une petite chapelle qui est complètement détruite de nos jours. Ensuite, un couloir descendant dans la roche mène à une petite chambre horizontale et le couloir reprend. On arrive ensuite à la chambre des herses, de 6m de longueur, elles sont au nombre de trois, de granit rose. Vient ensuite un couloir horizontal qui donne sur l’antichambre qui se trouve sous le centre de la pyramide. A l’Est, on trouve une petite salle contenant trois niches qui auraient pu contenir des statues du roi ou le mobilier funéraire. En face de cette antichambre se trouve la chambre funéraire avec un sarcophage de basalte, trouvé vide, dont le couvercle a été retrouvé cassé. Sur ce sarcophage, avait été écrit une ligne des textes des pyramides. Sur les murs de cette chambre, de l’antichambre et une partie du couloir étaient recouverts des textes sacrés, en bien meilleur état que ceux de Téti. Les deux chambres étaient recouvertes par un faisceau de chevrons qui supportaient le poids de l’édifice. Le plafond était de couleur bleu nuit décoré d’étoiles dorées. On a retrouvé, dans la chambre funéraire et incorporés dans le plancher, un coffre à vases canopes en granit et un paquet de viscères momifiés, peu être ceux du roi. Le complexe possédait une pyramide satellite. On pense que le culte de Pépi a continué jusqu’à la fin du moyen empire. Le fils de Ramsès II, Khâemouaset, grand prêtre de Memphis, aurait commencé la restauration de cette pyramide qui commençait déjà à souffrir du temps. Le temple est très endommagé lui aussi. Le plan du temple est très proche de celui de Djedkârê Isesi est il semble que ce soit devenu une norme depuis la construction de la pyramide de ce roi de la 5ème dynastie. On y entrait depuis la chaussée (presque entièrement disparue) ce qui nous amenait à un couloir transversal. De part et d’autre, on trouvait des magasins et en face un couloir qui donnait sur une cour ouverte contenant dix huit piliers rectangulaires de granit. L'autel au centre de la cour était fait d'albâtre. À la suite de la cour, un autre couloir transversal séparait les temples intérieurs et extérieurs. Il donnait sur les magasins du temple extérieur. Par le Sud on avait accès à la pyramide satellite. On accédait ensuite à la salle aux cinq chapelles avec autant de statues du roi et ensuite à une petite salle avec un toit soutenu par une colonne unique. Au Nord on arrivait sur le sanctuaire avec une stèle fausse porte de granit contre la pyramide. Devant cette fausse porte les offrandes quotidiennes pour le Roi étaient déposées. On pense que se trouvaient des magasins contenant les objets du culte dans les salles directement proches du sanctuaire. On a retrouvé plusieurs statues d’ennemis de l’Égypte attachés et décapités dans le temple intérieur. Comme je l’ai déjà dit, la chaussée a pratiquement disparue et bien sûr, on n’a pas trouvé de traces du temple d’accueil qui se trouve sous la ville actuelle.

 

P6192735.jpg

 

La pyramide de nos jours

Références : 

Pyramides, temples et tombeaux de l’Égypte ancienne, Richards Lebeau, Autrement

Les grands sages de l’Égypte ancienne, Christian Jacq, Tempus.

L’Égypte des grands pharaons, Christian Jacq, Tempus.

Dictionnaire des pharaons, Pascal Vernus et Jean Yoyotte. Tempus.

L’Égypte au temps des pyramides, Guillemette Andreu, Hachette.

Histoire de l’Égypte ancienne, Nicolas Grimal. Fayard

Égypte, sur les traces de la civilisation pharaonique, H.F.Ullman.

Lire et comprendre les hiéroglyphes, Hilary Wilson, Tchou.

Paysages et paradis de l’autre monde selon l’Égypte ancienne, Christian Jacq, Maison de vie.

Les cahiers de sciences et vie.

Dossiers d’archéologie.

Et diverses recherches personnelles sur le net.

 

Retour

Les pyramides des reines 

L'article en pdf

Accueil 

 

Repost 0
Published by ancienempire.over-blog.com - dans Saqqarah
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 16:21

 

 

djeser cartouche

Djeser

 

complexe djeser

 

vue générale excel

 

Présentation des lieux

 

P5082167

 

La pyramide avec celle d'Ouserkaf, à droite.

 

pyramide

 

Telle quelle était d'un blanc aveuglant dû au calcaire de Tourah.

 

P1020153

 

Les pyramides de Djeser, Ouserkaf et Téti vues de l'autoroute, à 15km de distance, avec un ciel rempli de poussières.

Désolé pour les câbles électriques.

 

La pyramide de Djeser fait partie d'un vaste complexe funéraire. Il fut le premier construit en pierre et le plus vaste jamais construit par les Égyptiens. Son architecte fut le génial Imhotep.

L'idée première était de construire un vaste mastaba de forme carrée et de 63m de côté et de 8m de hauteur. À cette époque, il était de coutume de construire en briques crues et d'ajouter, si besoin, des aménagements en pierres de taille. Cette fois on innove complètement en construisant l'ensemble en pierre. Le mastaba sera le premier édifice totalement érigé en pierres de taille. Il a été élargi une première fois pour passer à 71,5m de côté pour l'être un seconde fois sur ses bords Est et Ouest et mesurer enfin 79,5mx71,5m. Mais, comme la construction du complexe avançait et que les murs mesuraient 10,5m de hauteur, on ne voyait plus le mastaba au loin...Imhotep a donc eu l'idée de surélever l'édifice en construisant 4 mastabas superposés les uns sur les autres et atteignant la hauteur de 42m, plus haute construction à l'époque. Cette première pyramide sera encore modifiée deux fois. En premier lieu, on ajoutera deux nouveaux gradins pour une hauteur de 60m avant de rehausser l'ensemble de 2m supplémentaires. La première pyramide de l'histoire était née. Nouveau record à la clef...

Les différents édifices de ce monument ne sont pas construits de la même façon: les mastabas étant montés en lits de pierres horizontaux, il n'était pas possible de continuer de cette manière, la pyramide se serait tout simplement ouverte.

On a donc ajouté les étages en les installant en lits inclinés à 16°, de manière à ce que les pierres s'appuient tout naturellement sur les lits inférieurs et intérieurs: elle tient toute seule sans aucun mortier.

Les pierres pouvaient être portées par un homme seul, elles étaient de dimensions modestes: 30cm pour les mastabas, 38cm pour la première pyramide et 52cm pour la construction finale. Il n'y a pas ici de besoin de machines ou de rampes, un simple échaffaudage suffit, donc pas de polémiques. De plus ces pierres venaient d'une carrière voisine.

Il suffisaient ensuite de finaliser l'ensemble avec du calcaire fin de Tourah poli pour lui donner son aspect final.

  Le résultat est encore visible de nos jours et donnera, à peine un siècle plus tard, les pyramides lisses de Snéfrou, qui seront suivies par tant d'autres.

 

djoser t

 

 

djoser t Page 3

 

Face Sud de la pyramide.

djoser t Page 4

Détails. On voit bien là la différence entre la pose des pierres. À l'horizontale pour les mastabas et inclinées pour les pyramides. On voit aussi la taille des pierres pouvant être portées par un homme seul.

 

Retour

Suite

Retour Saqqarah 

L'article en pdf 

Accueil 

 

Repost 0
Published by ancienempire.over-blog.com - dans Saqqarah
commenter cet article
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 20:42

 

 djedkareIsesi La belle

Djedkârê; La belle

 

djedkarê isesi Page 1

 

djedkarê isesi Page 2

 

intérieur pyramide 5 et 6

 

intérieur pyramide 5 et 6 2

 

djedkarê isesi Page 3

 

P6192729

 

La pyramide telle quelle est de nos jours

 

Djedkârê Isesi a construit sa pyramide à Saqqarah Sud, environ à mi chemin entre la pyramide de Djeser et le mastaba de Shepseskaf. Les rois qui ont précédé Djedkârê Isesi avaient construit leur complexe funéraire à Abousir, excepté Menkaouhor qui l’aurai construit prés de celui de Téti si on en croit Zahi Hawas. Le promontoire naturel sur laquelle elle est construite lui a valu le surnom de sentinelle par les Arabes.

 

Le complexe funéraire du roi.

La pyramide est très ruinée actuellement. Ses dimensions devaient être de 79m x 52,50m avec une pente de 52°et est axée Est ouest. Elle fut construite comme une pyramide à degrés avant d’être lissée, technique utilisée durant la 5ème dynastie depuis Néférirkârê Kakaï. Son entrée se trouve au sol et orientée au Nord. L’entrée possède une petite chapelle qui donne sur un couloir en granit qui abouti à une chambre horizontale. Le couloir reprend ensuite pour arriver à trois herses de granit pour continuer encore jusqu’à l’antichambre. A l’Est on trouve trois niches à statues et à l’Ouest la chambre funéraire. Chambre et antichambre sont couvertes de faisceaux de pierres calcaires disposées en chevrons qui sont distincts les uns des autres. Le sarcophage est en basalte a été découvert complètement détruit mais a pu être reconstruit car on avait suffisamment de fragments. Un emplacement pouvant recevoir les vases canopes a été creusé dans le sol. On a retrouvé dans la chambre funéraire des restes de momies ( d’un homme ), ce qui laisse à croire qu’il s’agirait des restes du roi. Le temple funéraire possédait deux pylônes massifs comme pour celui de Niousserrê. En arrivant de la chaussée on trouvait l’entrée et ensuite long et étroit couloir équipé de magasins sur ses côtés. À la suite, on trouvait une cour ouverte à colonnes de granit destinée à la présentation des offrandes. Le tout était pavé d’albâtre. Les décorations du temple étaient aussi riches que celles des temples d’Abousir. Ensuite, on arrivait à une longue salle transversale marquant une séparation entre les temples intérieur et extérieur. Sur le côté Nord de la cour à colonne on avait accès à un petit portique à deux colonnes qui donnait sur une grande cour ouverte unique accès au complexe funéraire de la reine. Par la salle transversale, on accédait par une porte unique à la partie intérieure du temple funéraire. On y trouvait la chapelle aux 5 statues et à une antichambre avec une colonne unique qui contenait le naos et la stèle fausse porte. Des magasins se trouvaient aussi dans le temple intérieur et contenaient les objets du culte. Le complexe possédait une pyramide satellite.

 

Le complexe funéraire de la reine.

Nous ne connaissons pas avec certitude le nom de la reine a qui appartient cette pyramide, mais beaucoup de spécialiste optent pour Méresânkh 4. C’est le premier complexe à avoir tous les éléments qui sont d’habitude construits pour un roi, à l’exception de Khent Khaous 2, mais celle-ci possède une pyramide qui se trouve à l’extérieur du complexe de son mari. Elle possédait une pyramide satellite, une cour ouverte à colonnes (16), un portique d’entrée, des magasins, une antichambre à colonnes et un sanctuaire complet.

 

Dans la vallée en contrebas de la pyramide du roi, on a retrouvé des restes de murs en calcaire, granit et briques. Ils ont pu appartenir à une ville ou au palais du roi.

P6192745

Ces mêmes vestiges, juste au bord de la route à Saqqarah Sud.    

Références : 

Pyramides, temples et tombeaux de l’Égypte ancienne, Richards Lebeau, Autremant

Les grands sages de l’Égypte ancienne, Christian Jacq, Tempus.

L’Égypte des grands pharaons, Christian Jacq, Tempus.

Dictionnaire des pharaons, Pascal Vernus et Jean Yoyotte. Tempus.

L’Égypte au temps des pyramides, Guillemette Andreu, Hachette.

Histoire de l’Égypte ancienne, Nicolas Grimal. Fayard

Égypte, sur les traces de la civilisation pharaonique, H.F.Ullman.

Lire et comprendre les hiéroglyphes, Hilary Wilson, Tchou.

Paysages et paradis de l’autre monde selon l’Égypte ancienne, Christian Jacq, Maison de vie.

Les cahiers de sciences et vie.

Dossiers d’archéologie.

Et diverses recherches personnelles sur le net.

 

Retour

L'article en pdf

Accueil 

Repost 0
Published by ancienempire.over-blog.com - dans Saqqarah
commenter cet article
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 02:17

Kagemni est le nom porté par l'un des vizirs du pharaon Téti de la 4ème dynastie. Il débuta sa carrière sous le règne de Djedkarê Isési puis servit Ounas avant d'accéder à la plus haute fonction de l'État sous Téti. Outre cette fonction, qui faisait de lui le second personnage de l'État, il occupait également la fonction de grand prêtre de Rê à Héliopolis.

DSC00607 resize

Le mastaba de Kagemni, à gauche, celui de Mérérouka.

 

kagemni Page 10a

 

DSC00612

 

kagemni Page 07a

 

DSC07626 resize

 

DSC00613

Toute cette partie du mastaba est amputée de sa partie haute.

337px-Vizier Kagemni - 5th and 6th dynasty of Egypt

kagemni Page 01

Deux vues du propriétaire des lieux.

kagemni Page 04

 

kagemni Page 05

kagemni Page 05a

kagemni Page 06

kagemni Page 06a

kagemni Page 07

Un extincteur dans un mastaba, danger dans les mains d'un Égyptien, pour le mastaba en tous cas.

mererouka 3304 resize

 

Retour

 

 

Repost 0
Published by ancienempire.over-blog.com - dans Saqqarah
commenter cet article
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 00:40

Mérérouka est un des vizirs du pharaon Téti. Il épouse une des filles du roi, Seshséchet 2 avec laquelle il a un fils nommé Méri-Téti. Il était chef de la police et surintendant de la ville.

Il se fait bâtir au nord de la pyramide de son maître et beau-père un mastaba qui comporte parmi les plus beaux reliefs peints de l'ancien empire.

 

DSC00606 resize

L'entrée du mastaba.

DSC07633 resize

La statue de Mérérouka.

DSC00616

kagemni Page 13

Fausse porte 

Suite

Retour

 

Repost 0
Published by ancienempire.over-blog.com - dans Saqqarah
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 23:44

 

pyramide 0511

Un aspect de monticule de gravats.

pyramide 3133

Les restes du temple, on aperçoit un des degrés de la pyramide.

entrée

L'entrée de la pyramide, merci à Tatiana: http://tatiana.blogs.com/photos/sakkarah_pyramide_de_tti/index.html

couloir

coul

Deux vues du couloir horizontal donnant sur la chambre du roi.

plaf

Le plafond au ciel étoilé s'effrondrait avant restauration.

photo du blog de Tatiana: http://tatiana.blogs.com/photos/sakkarah_pyramide_de_tti/index.html

plafonf

Une autre vue, on voit le mur restauré, il manque une partie des textes.

testes de py

 

Vue de la sortie de la chambre du roi.

text

Gros plan sur les textes.

texte

Un autre gros plan. Merci à Tatiana pour les deux dernières photos: http://tatiana.blogs.com/photos/sakkarah_pyramide_de_tti/index.html

Cette pyramide est la seule qui se visite à Saqqarah.

Suite

L'article en pdf

Retour

Repost 0
Published by ancienempire.over-blog.com - dans Saqqarah
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 22:14

 

tétiTéti Permanence des lieux

Téti; permanence des lieux

téti sat

 

nécropole de memphis2

 

Au premier plan, la pyramide de Menkaouhor, ensuite Téti et son complexe, accompagné des mastabas des fonctionnaires et des pyramides de reines.

 

 téti 1

 

Classeur1 téti 1 Page 1

 

Classeur1 téti 1 Page 2

C'est la seconde pyramide à textes. Elle est construite selon un plan désormais traditionnel depuis les pyramides d'Abousir. Elle possédait un temple de la vallée, certainement détruit durant l'antiquité, puisqu'à la basse époque, un temple à la gloire d'Anubis était construit à l'endroit présumé de ce temple.

Le temple funéraire est en beaucoup de points semblable à celui de son prédécesseur direct Ounas. L'entrée depuis la chaussée montante est désaxée par rapport au temple se qui, avec le fait que la pyramide n'est pas axée Nord/Sud, est nouveau dans l'architecture funéraire royale. On accède au temple par un couloir qui rejoint l'axe du complexe.

Les dimensions de cette pyramide étaient de 78,5mx 52,5m avec une inclinaison de 53°. Elle était constitué de 5étages de pierres recouverts de calcaire fin de Tourah. Le pillage des pierre de parement et l'érosion lui donne un aspect de monticule de gravat. Les parois de la chambre funéraire ont aussi été pillées ce qui explique que les murs de cette chambre ont été reconstruits.

L'entrée de la pyramide est située au centre de celle-ci mais dans le sol, elle était recouverte d'un dalle et à l'intérieur d'une chapelle. Les parois du couloir descendant son en granit rose et conduit à une chambre qui donne sur un couloir horizontal donnant sur la chambre des herses (3) mesurant 6m. De là, nous arrivons dans une antichambre qui donne, à gauche sur une salle contenant trois cavité quelques fois appelés magasins ou encore serdab (espaces à statues) , et à droite sur la chambre du roi avec son sarcophage de grauwake noir.

 

intérieur pyramide 5 et 6

 

intérieur pyramide 5 et 6 2

 

Il est à noter que pour la première fois dans l'histoire, le sarcophage contient des inscriptions. 

Des restes de mobilier funéraires ont été retrouvés ainsi qu'un vase canope contenant des restes des viscères du roi. Mais un élément troublant a été trouvé lui aussi, il s'agit d'un moule en plâtre d'un visage humain, peut être le seul véritable portrait royal de l'ancien empire.

 

 

Références : 

Pyramides, temples et tombeaux de l’Égypte ancienne, Richards Lebeau, Autremant

L’Égypte des grands pharaons, Christian Jacq, Tempus.

Dictionnaire des pharaons, Pascal Vernus et Jean Yoyotte. Tempus.

L’Égypte au temps des pyramides, Guillemette Andreu, Hachette.

Histoire de l’Égypte ancienne, Nicolas Grimal. Fayard

Égypte, sur les traces de la civilisation pharaonique, H.F.Ullman.

Lire et comprendre les hiéroglyphes, Hilary Wilson, Tchou.

Paysages et paradis de l’autre monde selon l’Égypte ancienne, Christian Jacq, Maison de vie.

Les cahiers de sciences et vie.

Dossiers d’archéologie.

Et diverses recherches personnelles sur le net.

 

 

Suite

L'article en pdf 

Retour

Repost 0
Published by ancienempire.over-blog.com - dans Saqqarah
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 21:17

Ce mastaba est situé entre le temple funéraire d'Ounas et le complexe de Djéser. Il était vizir sous Ounas. Le mastaba est de dimensions modestes et d'une décoration très classique: comptes et scènes d'offrandes. Il se situe juste à côté de celui d'Ounas Ankh le fils du roi.

DSC00528 resize

 

L'entrée du mastaba. La date indiquée est fausse, puisque Ounas à régné de 2355 à 2325, donc 75 ans plus tard.

DSC00529 resize

Une grenouille est représentée sur le côté droit de l'entrée du mastaba.

inefert 5783 resize

La fausse porte, les gravaures sont assez grossières et la peinture a disparu du haut de la pièce, certainement dû à la restauration.

DSC00530 resize

C'est moi au fond.

P5082088

P5082089

Deux détails de la pièce, malheureusement, la peinture est assez dégradée.

DSC00527 resize

 

DSC00523 resize

Un boeuf longicorne est amené pour offrande.

DSC00524 resize

Sur cette scène on peux en compter quatre.

DSC00525 resize

Décidément, il aimait la viande.

inefert 5782 resize

Des oies et des quartiers d'animaux sont offerts au défunt.

6a00d83422c99253ef00e5521c7eed8833-640wi

Les offrandes sont comptabilisées, du vin, du pain et une oie.

6a00d83422c99253ef00e5521c7eeb8833-640wi

Le décompte des offrandes, les chiffres en forme de feuille de nénuphars veulent dire 1000, le reste se passe de commentaires.

Merci à Tatiana pour les deux dernières photos, allez voir son site, c'est une passionnée comme moi: http://tatiana.blogs.com/photos/sakkarah_mastaba_dinefrt/index.html

 

L'article en pdf

Retour

Repost 0
Published by ancienempire.over-blog.com - dans Saqqarah
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 03:23

Tout d'abord un mastaba, contenant de magnifiques gravures, c'est le mastaba de Hery Merou dit "Merery", la traduction est en cours. Quelle splendeur.

DSC00512 resize

DSC00513 resize

 

DSC00514 resize

 

DSC00515 resize

 

DSC00516 resize

 

P5082073 resize

DSC00518 resize

 

P5082074 resize

Remarquez la finesse des gravures, et dire qu'à cette période, l'Europe en était encore à l'âge de pierre.

DSC00510 resize resize

  Voici la stèle fausse porte de ce mastaba, ainsi que celle de son épouse.

DSC00520 resize

DSC00521 resize

 

vestiges-ounas 3279 resize

 

Trois mastabas inconnus, mais visités par les sacs plastiques.

DSC00505 resize

DSC00508 resize

vestiges-ounas 3283 resize

  Trois vues de la  tombe de Khénou portant le nom de la pyramide d'Ounas.Un article lui sera consacré prochainement.

P5082058 resize

P5082061 resize

 

 

DSC00575 resize

Un mastaba en cours de reconstruction. Celui de Méhou, voir l'article sur sa stèle fausse porte.

DSC00571 resize

 

Cette pierre doit être plus ancienne que la période qui nous intéresse mais se trouve sur le site d'Ounas.

 

Suite

L'article en pdf 

Retour

Repost 0
Published by ancienempire.over-blog.com - dans Saqqarah
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 02:40

Sur le site et aux environs des complexes de Djeser et de Ounas, on peut trouver, un peu partout, des fausses portes, certaines anonymes et brisées d'autres émouvantes, avec la porte du père et celle d'un enfant décédé.

Certaines portent les rouleaux ouverts symbolisant la porte ouverte pour l'éternité comme dans le complexe de Djeser.

DSC00506 resize resize

DSC00507 resize resize

Fonctionaires de Ounas, inconnus.

DSC00509 resize resize

DSC00510 resize resize

La porte du père à droite et celle du fils à gauche, dans le même mastaba.

P5082059 resize

P5082060 resize

P5082070 resize

Deux autres fonctionnaires d'Ounas. Sur les portes on peut lire "Ounas, beauté des lieux" le nom de la pyramide.

P5082079 resize

 

Suite

L'article en pdf 

Retour

Repost 0
Published by ancienempire.over-blog.com - dans Saqqarah
commenter cet article